bienvenue sur mono no aware — castles 2806784394
le lien du discord commun est juste ! — castles 720322422
n'hésitez pas à aller jeter un coup d'oeil aux familles, aux gangs ainsi qu'aux pré-liens
les annexes sont importantes, n'oubliez pas d'aller les lire !
pour les invités curieux, c'est par ! — castles 720322422

Baik Sang
seoul sees everything
◈ Avatar, © : lee jun ki. ©asa<3⠀
◈ Messages : 219⠀
◈ Occupation : gérant du laboratoire familial, membre du conseil d'administration de Yonsei et associé au Severance Hospital, son ombre plane également sur le Seoul Grace Hospital que la famille possède. ⠀
◈ Résidence : gangnam. ⠀
Voir le profil de l'utilisateur https://owningseoul.forumactif.com/t3060-wasted-youth
Mar 5 Jan - 14:05


|
castles (( what we living for )) ;
sae ra & sang


outfit — C’était l’ennui des rooftops qui l’avait finalement conduit vers le choix de la simplicité, avec une once d’exclusivité à ne pas attendre plusieurs mois pour avoir une réservation au single table. Il n’était pas de ceux dans l’apparat allant jusqu’à l’excès, il était un homme simple après tout, Sang. Un homme simple si l’on oubliait son nom ou la famille où il était né. Deux coups de fil avaient suffit pour avancer la date de plusieurs semaines, on ne faisait jamais attendre bien longtemps un Baik et encore plus s’il était accompagné d’une Rhyou. Sang n’avait plus ses préférences en tête, mais il supposait que l’absolue discrétion qu’offrait cette attablé lui conviendrait pour qu’il puisse parler à leur guise sans que la moindre oreille ne soit tendue. La brève enquête sur le propriétaire qui serait la seule oreille de ce début de soirée avait été concluante, le temps d’un instant loin des buildings de Gangnam. Et bien que cela soit purement professionnel, les deux avaient appris à se connaître assez avec les années où le croisement ne fut que inéluctable pour que la conversation dérive vers des sujets plus légers, loin du sang. Quelques mois avaient passé depuis la dernière fois où les deux s’étaient rencontrés, le lien n’était pas fragile mais Sang se devait de ne pas le laisser de côté, même s’il s’agissait de Sae Ra, l’épouse d’Hanjae, où l’affinité était déjà présente. Il ne prenait jamais rien pour acquis, et s’il le faisait un jour, cela serait sa fin.

Puis le jour arriva finalement plus rapidement qu’il le pensait alors qu’une voiture le conduisait jusqu’à Gangdong, rare instant où il y posait ses pieds, lui habitué aux dédales de marbre et bitume pavé de flaques d’eau et de sang. Il ajusta la Patek autour de son poignet et jeta un œil à l’heure, il serait en avance tel le gentleman qu’il était. L’homme ne s’attendait à rien de tendu entre eux, bien qu’il veillait malgré tout, sachant pertinemment qu’il n’avait pas affaire à n’importe qui. La porte lui est ouverte de la voiture jusqu’au restaurant, saluant alors le propriétaire qui serait également leur chef et plus ce soir. Il ne peut que constater avec un léger amusement que le restaurant portait bien son nom, s’installant sur son siège le temps que son plus un se présente. Sang n’attendit pas longtemps, se levant alors pour saluer l’arrivée de Sae Ra et lui tendit la main. “Bonsoir Sae Ra.” Il est plus formel, le temps du salut avant que les deux ne finissent par s’installer. “J’espère que ce lieu est à ton goût. Je me suis dis qu’un peu de changement serait le bienvenu.”

(c) SIAL ; icon prima luce

Rhyou Sae Ra
seoul sees everything
◈ Avatar, © : solar by suture⠀
◈ Messages : 1771⠀
◈ Occupation : the eyes of the catilina union⠀
◈ Résidence : jsp⠀
Voir le profil de l'utilisateur https://owningseoul.forumactif.com/t80-for-better-or-worse-the-c
Mar 5 Jan - 15:03


|
castles (( what we living for )) ;
sae ra & sang


outfit — Belle et mortelle est la femme qui deviendra mère. Le sang chaud qui bouillonne dans ses veines, et le poison d'un amour inconsidéré pour celui qui a su la charmer. Heureuse est la mariée qui est promise aux enfers. Sae Ra l'héritière, la dévouée et la pêcheresse dont les prunelles scintillent d'une ambition maladive. Cette envie irréprescible de dominer, de marcher sur le monde entier. Briser la roue dans laquelle trois familles opulentes se disputent le pouvoir. Ce serait si facile de tout anéantir sur son passage, de tout occire et de tout brûler. Flammes ardentes qui s'écouleront depuis le Styx. Elle a des rêves dans la tête, des désirs dans le coeur, des passions dans le sang. Et elle fait envie Sae Ra, trésor qui aveugle tout homme succombant à ses charmes. Qu'on lui construise des temples, des chateaux, pourvu que le pouvoir triomphe toujours. Oui, elle est belle et mortelle Sae Ra, surtout quand elle va devenir mère.

A l'arrière de sa voiture de fonction, l'épouse Rhyou contemple les quelques mots qu'elle a couché sur son agenda. Baik Sang. Gangdong. Et puis une heure de rendez-vous. Un souvenir lointain où elle se rappelle avoir noté ces quelques mots sur son bureau. Cela fait quelques semaines maintenant, et le temps a bien su la rattraper. Délaissant son confort de vie et les bras attentionnés de Han Jae, la nymphe des enfers a quitté sa prison de verre pour se confronter à un autre homme. Embrasser ses joues. Se laisser charmer bien que sa condition charnelle commence à ne plus la mettre en valeur. Et ce petit être, déjà si beau et si fort, qui pointe sous son nombril. Seul l'avenir pourra lui dire si Baik Sang est réellement son ami. Car rien n'est plus dangereux que de se laisser attendrir par les sourires d'un Baik. Encore plus par ceux d'un Cheon. Et cette roue est infernale, elle tournoie et la rend malade. Oh oui, qu'est-ce que Sae Ra aimerait la détruire, pour ensuite se reposer sur les cendres de sa propre colère. Perséphone au goût amer, et au plaisir de la chair.

Ses dernières pensées vont pour Han Jae, déjà bien loin d'elle à l'autre bout de la ville. Quand elle quitte la discrétion de son véhicule, c'est un merci timide, voire même ignorant, qu'elle sort à son chauffeur dont elle n'éprouve que de l'indifférence. Son joli sac blanc à bout de bras, et la conviction profonde que tout et rien vont se jouer autour de cette table. Elle se plonge dans la gueule du loup Sae Ra, loin d'être cet agneau tendre qu'on voudrait dépecer. Elle entre dans ce restaurant en qualité de louve elle-même, prédatrice des temps modernes. Les ongles acérés et les crocs mortels. Elle avance, radieuse, presque iréelle jusqu'à cette table que Sang occupe depuis quelques minutes déjà. Serait-elle en retard ? Elle s'en moque. C'est un sourire franc qu'elle vient offrir à ce visage plaisant, à ce regard puissant et à cet homme élégant. « J'apprécie le côté intimiste de cet endroit. Excellent choix. » qu'elle répond tout en s'asseyant calmement en face de son rendez-vous du jour. Elle sait qu'elle peut être en danger ici, mais son naturel si confiant la rend tellement plus agréable. Le teint frais, on oublierait presque sa fragilité de femme enceinte. Peut-être même que son fils la rend plus forte, qui sait. Personne ne saura le dire, personne ne saura le penser. Car belle et mortelle est la femme Rhyou au sommet de sa gloire.

(c) SIAL ; icon prima luce


_________________
is this just real life ?

is this just fantasy ?
ANAPHORE

Baik Sang
seoul sees everything
◈ Avatar, © : lee jun ki. ©asa<3⠀
◈ Messages : 219⠀
◈ Occupation : gérant du laboratoire familial, membre du conseil d'administration de Yonsei et associé au Severance Hospital, son ombre plane également sur le Seoul Grace Hospital que la famille possède. ⠀
◈ Résidence : gangnam. ⠀
Voir le profil de l'utilisateur https://owningseoul.forumactif.com/t3060-wasted-youth
Jeu 21 Jan - 15:21


|
castles (( what we living for )) ;
sae ra & sang


outfit — Sang est précautionneux dans ses gestes, dans le regard qu’il porte quand la Rhyou se révèle à lui, dans la tenue qu’il présente quand il sent son regard fier posé sur lui, dominant mais courtois. La politesse est de mise et la méfiance, savamment camouflée le temps d’un instant ; leurs Hommes n’étaient jamais loin après tout mais la seule pensée n’était pas nécessaire. A cet instant, rien ne le poussait à l’être et il en devrait être de même pour sa compagne d’un soir à moins qu’il y ait des choses qu’il ignore. L’homme retourne avec la même délicatesse le sourire offert, si naturel chez lui avant que celui-ci ne se transforme en masque avec les années qui ont passé et la grogne qui a fini par monter. Il ne peut qu'acquiescer, satisfait de voir que le restaurant choisi si inhabituel lui plaise. Chaque détail était important et pouvait être pris en compte à l’avenir quand il s’y attendrait le moins. La famille matriarcale pouvait être très vicieuse. “J’en suis ravi. A part le restaurateur, personne ne nous dérangera ce soir.” La vue offerte depuis les quelques fenêtres étaient absentes de  tours et gratte-ciels pour une fois, et lui offrait une simplicité qu’il n’avait jamais connue, le faste dans le sang. Le bref changement en était presque rafraîchissant, et peut-être qu’il réserverait plus souvent par la suite s’il trouvait la nourriture à son goût. Il aurait presque pensé qu’ils étaient seuls s’il n’entendait pas les quelques bruits de pas au fond de la salle du propriétaire encore silencieux et plus que dans sa tâche maintenant que les deux étaient présents.

Et rapidement, la carte des vins est glissée sur la table par le jeune homme avant de leur énoncer ses suggestions de bouteilles puis de disparaître. Remerciements donnés, il s'adresse à nouveau à elle pour prendre de ses nouvelles, loin des liens professionnels. “Cela fait longtemps. Comment vas-tu ?” Les prunelles sont posées sur la carte, choisissant avec soin ce qu’il boirait pendant la soirée avant de finalement poser la carte sur la table et de poser son regard sur elle. Rien n’avait changé malgré les années, et prendre de l’âge semblait lui être un concept inconnu. “Quand est-il de ton mari ? Cela fait quelque temps maintenant que je n’ai pas entendu parler de lui.” Il se faisait presque discret Hanjae, il ne pouvait que le constater tandis que le propriétaire revint vers eux avec la carte des plats et pour réceptionner leur première commande. Il mentionne un des rouges présentés avant que les deux visages ne se tournent vers Sae Ra, patients. “As-tu trouvé quelque chose à ton goût ?”

(c) SIAL ; icon prima luce

Rhyou Sae Ra
seoul sees everything
◈ Avatar, © : solar by suture⠀
◈ Messages : 1771⠀
◈ Occupation : the eyes of the catilina union⠀
◈ Résidence : jsp⠀
Voir le profil de l'utilisateur https://owningseoul.forumactif.com/t80-for-better-or-worse-the-c
Ven 22 Jan - 16:22


|
castles (( what we living for )) ;
sae ra & sang


outfit — Elle se trouve si loin des fastes de son rang et de sa position. Si loin de ses propres repères que ça en deviendrait angoissant. Parce qu'elle sait, Sae Ra, que même dans leur amitié aux allures factices, Sang sera toujours celui qui surprendra la belle, la reine. Jeu dangereux voilé par un sourire qu'elle a appris à connaître avec les années, alors que leurs visages commencent à s'affaisser avec le poids de leur illégalité. Ils sont pareils, elle et lui. Deux être voués à la profondeur des enfers et aux flammes du purgatoire. Ils s'entendent si bien, communion de deux corps qui jamais n'oseraient se toucher. Et même si l'envie est pressante, urgente, Sae Ra ne peut pas concéder à ce qui la rend belle et mortelle. Femme aux ambitions toujours plus grandissantes, rêvant d'un trône aux multiples lames aiguisées. Si charmante, si souriante, et pourtant si effroyable. Si l'on s'attarde sur l'intensité de son regard, on pourrait y déceler une pointe de mort. Oui, la mort qui guette et attend le moment venu pour infliger son chaos divin. La laisser marcher sur des cadavres. Atteindre le sommet de sa gloire à n'importe quel prix.

Et elle s'est jetée dans la gueule du loup, Sae Ra. Tellement consciente du risque qu'elle encourt à s'être déplacée à ce rendez-vous, et mettant inutilement en danger ce si petit bébé encore sous son nombril. Elle ne connaîtra probablement jamais les véritables intentions de Baik Sang, mais elle veut égoïstement croire que leur amitié est réelle, et qu'elle peut trouver en son aîné un allié de premier choix. Bien loin du tumulte que les trois familles s'arrachent, ils ne peuvent pas laisser au pas de la porte le nom qu'ils portent tous les deux. Un Baik de sang, de chair et d'os, en face d'une Rhyou d'adoption, de rage et de coeur. Là, cachés dans un restaurant que Sang a fait privatiser, les propriétaires en uniques témoins de ce dîner qui se veut cordial. Elle n'a pas peur, la belle brune, pas du tout même. Sourire en coin qui refuse de quitter son si beau visage. Charmeuse, même quand l'alliance brille intensément entre ses doigts fins. « Je ne me suis jamais autant porté à merveille, mon cher. » Regard entendu qui vient glisser sur la carte des vins dont elle devra se passer encore longtemps, pensant trop au bon développement de son futur enfant. Bientôt mère de quelque chose de plus grand, de plus précieux. Quelque chose qu'elle chérit déjà au creux de son ventre. « Mon mari déploie tout son temps et ses efforts dans le maintien de l'entreprise familiale. Il aurait aimé se joindre à nous, mais il tient quand même à te transmettre ses salutations. » Vérité déployée entre ses lèvres si enjôleuses, et intérêt porté immédiatement sur le menu. De quoi égayer tous ses sens.

« Le risotto aux champignons a l'air fameux. Ce sera mon choix. » Elle referme la carte des plats sans douter un seul instant de sa décision, venant s'installer confortablement dans cette chaise qu'elle occupe désormais. Accoudée sur le côté, jouant tendrement avec ses cheveux sombres, elle laisse son regard charmeur se perdre sur la complexité de l'homme qui l'accompagne ce soir. Un homme probablement à la hauteur de sa propre réputation, un homme qu'elle se verrait bien au bras mais dont elle n'éprouve aucun sentiment. Coeur emprisonné dans la glace Rhyou, soleil ardent succombant à la neige éternelle. Amoureuse un jour, amoureuse toujours. Jamais elle n'aura regardé Sang avec autant d'intensité ce soir.

(c) SIAL ; icon prima luce


_________________
is this just real life ?

is this just fantasy ?
ANAPHORE

Baik Sang
seoul sees everything
◈ Avatar, © : lee jun ki. ©asa<3⠀
◈ Messages : 219⠀
◈ Occupation : gérant du laboratoire familial, membre du conseil d'administration de Yonsei et associé au Severance Hospital, son ombre plane également sur le Seoul Grace Hospital que la famille possède. ⠀
◈ Résidence : gangnam. ⠀
Voir le profil de l'utilisateur https://owningseoul.forumactif.com/t3060-wasted-youth
Dim 7 Fév - 14:44


|
castles (( what we living for )) ;
sae ra & sang


outfit — L’ambiance feutrée était de celle qu’il appréciait et qui le mettait toujours le plus à l’aise, et cela ne pouvait être que bénéfique pour une parfaite rencontre entre les deux grands noms sous les meilleurs auspices. Le Baik ne peut que paisiblement acquiescer au bien-être affiché de sa convive, qu’il soit superficiel ou non, seul l’image comptait et celle de Sae Ra était toujours aussi impeccable, et sans le moindre défaut apparent. Rien n’était à lui reprocher bien qu’il était certain que si sa mère aurait été présente, les idées se bousculaient d’avance, aussi aigrie qu’elle pouvait être. “Je n’en doute pas, tu sembles être particulièrement rayonnante ce soir. J’imagine que les affaires sont toujours aussi bonnes de votre côté.” Les mots sont glissés sans la moindre hésitation, toujours ravi de prendre des nouvelles des personnes avec qui il avait grandi. L’homme ne tarissait jamais d’éloge que l’on penserait presque qu’il se préparait à mettre la main sur elle si on ne le connaissait pas personnellement. Et bien qu’officiellement marié, il n’avait d'œil pour personne, seul ses affaires comptaient et le bien-être de sa famille, constamment menacé. Evidemment, la supposition ne se posait pas. Il avait toujours eu un certain respect pour le mari de celle-ci. Tout était innocent, sans la moindre arrière pensée. Et bien qu’un parallèle était facile à faire, il n’avait jamais cherché à faire de différence entre les Rhyou de sang et elle, qui ne portait que le nom mais dont la prestance était aussi similaire que Rhyou Hyewon. Son attention est toujours présente, même quand la Rhyou lui mentionne son mari absent pour la soirée et acteur de leur rencontre bien avant que les deux ne se marient. “Compréhensible, je vous souhaite une longue prospérité.” Verre encore vide qu’il aurait levé s’il aurait été rempli, mais le cœur y était. Ses yeux naviguent entre tous les choix proposés par la carte avant de s’arrêter sur un plat en particulier, et qu’il demande après que celle-ci est mentionnée le sien. “Pour ma part, je voudrais des ravioles aux truffes. Merci.” Les prunelles toujours perdus sur la carte, puis sur la nappe, il sentirait presque le regard de la jeune femme le brûler sans qu’il ne fasse la moindre action pour la contrer. Rien n’était sujet à l’agression. “Je me suis permis de choisir une bouteille pour nous deux, j’espère que cela ne te dérange pas et qu’elle te plaira.” Sourire entendu à la proposition, il ne se doutait pas que la bouteille serait au goût de Sae Ra à moins que ses préférences n’aient changé avec le temps. Le visage de la jeune femme était particulièrement reluisant ce soir-là, comme si quelque chose de bien était arrivé à la Catilina sans que les yeux et oreilles qui travaillaient pour lui ne soient au courant, mais soit. Chaque chose en son temps. Les deux en avaient suffisamment pour se disséquer l’un et l’autre.

(c) SIAL ; icon prima luce

Rhyou Sae Ra
seoul sees everything
◈ Avatar, © : solar by suture⠀
◈ Messages : 1771⠀
◈ Occupation : the eyes of the catilina union⠀
◈ Résidence : jsp⠀
Voir le profil de l'utilisateur https://owningseoul.forumactif.com/t80-for-better-or-worse-the-c
Lun 8 Fév - 14:41


|
castles (( what we living for )) ;
sae ra & sang


outfit — Quand leur nature si irréprochable les rattrape, ce n'est pas ce restaurant aux allures si modestes qui saura les détourner de leurs penchants prononcés pour le superbe et le gastronomique. Cuisine italienne qui se décline en bien des repas proposés sur la carte, les yeux aguerris de la belle brune se sont immédiatement posé sur ce risotto aux champignons. Comme une évidence, et une envie difficile à ignorer, elle s'est jetée dessus, accompagnée par les ravioles aux truffes de Sang, son partenaire d'un soir. Les cartes sont débarrassées, et la Rhyou retrouve le confort de son siège tout en observant d'une rare intensité l'homme qui l'a invitée ce soir. Le destin aurait pu prévoir d'autres choses pour eux, et Sae Ra se surprend à se demander si tout aurait été vraiment si différent si sa famille s'était plutôt rapproché des Baik. Ce phénix qui renaît inlassablement de ses cendres. Charmée par l'idée de grandeur et de renaissance, elle est pourtant corrompue par le poison du serpent bleu azur. Amoureuse du fils Rhyou sans en éprouver la moindre honte. Dans un monde parallèle, elle aurait pu aimer Sang. Vraiment l'aimer. Pour qu'ils se détruisent ensemble.

Mais sauvage est le soleil quand on essaie de le dompter. Rares sont les hommes qui trouvent les mots justes pour raisonner ce coeur qu'elle veut pur. Et la curieuse sensation de vouloir être désirée, admirée. Parce qu'elle est divine Sae Ra, resplendissante même quand elle pleure ou qu'elle laisse la colère la dominer. Mais elle est calme ce soir, presque apaisée par ce visage qui lui fait face. Et toute la bonne volonté du monde qui s'échappe des lèvres de Sang. Elle pourrait s'en mordre les doigts. Mais elle ne fait rien, croisant habilement ses doigts entre eux tout en s'appuyant sur les accoudoirs du siège. Une bouteille ? De vin ? Quelle excellente idée... si elle n'était pas enceinte. Hélas, la priorité pour le moment est à son fils, cette vie qui continue de grandir sous son nombril. Alors un léger rire circule dans la pièce, avant que la belle ne se redresse pour poser un regard presque désolé à son aîné. « Oh mon ami, tu m'en vois navrée... L'alcool n'est plus une alternative pour moi depuis que je suis enceinte. » Et cette bouteille, Sang devra la boire seul. Se livrer à une descente lente et savoureuse vers l'ivresse, et rêver de cette femme qu'il n'obtiendra jamais, tout en cherchant à la fantasmer et oublier celle qu'il a oublié bon gré, mal gré.

« Ne t'excuse pas, je peux comprendre que ton quotidien soit si mouvementé pour que cela t'ait échappé. » Elle ne peut pas lui en vouloir, Sae Ra, nourrissant une affection trop profonde pour un homme qui n'a jamais su lui manquer de respect. Si poli, si courtois, si Baik au fond. Et Han Jae ne peut s'empêcher d'envahir ses pensées, elle qui se raccroche à l'amour beau et vrai. Poussière d'étoile qui se disperse dans ce ciel si noir qu'elle pourrait s'y perdre. Pour y retrouver sa glace éternelle. Car au plus profond d'elle, c'est dans ses bras à lui qu'elle rêve de se loger. Pour contrer la menace, pour oublier le mal qu'on peut lui faire. Car même Sang, aussi bienveillant soit-il, ne pourra pas la sauver de ce que l'avenir lui a réservé. Prisonnière d'un destin qu'elle ne peut plus contrôler.

(c) SIAL ; icon prima luce


_________________
is this just real life ?

is this just fantasy ?
ANAPHORE

Baik Sang
seoul sees everything
◈ Avatar, © : lee jun ki. ©asa<3⠀
◈ Messages : 219⠀
◈ Occupation : gérant du laboratoire familial, membre du conseil d'administration de Yonsei et associé au Severance Hospital, son ombre plane également sur le Seoul Grace Hospital que la famille possède. ⠀
◈ Résidence : gangnam. ⠀
Voir le profil de l'utilisateur https://owningseoul.forumactif.com/t3060-wasted-youth
Mer 17 Fév - 17:07


|
castles (( what we living for )) ;
sae ra & sang


outfit — Puis les souvenirs reviennent. Bien-sûr qu’elle ne pouvait plus rien consommer, quelle belle erreur. Il se rappela alors l’avoir lu dans le Seoul News derrière une tasse de café qui peinait à être consommé et de tous les autres échos qui avaient suivi par la suite. Sang s’était contenté de l’envoi d’un simple bouquet multicolore et vertigineux - comme avait dû être certainement tout ceux reçu par le couple - et d’un message de félicitation assez basique avant de passer à autre chose. L’information avait glissé et il en serait presque embarrassé. Presque. “Bien-sûr que tu n’en bois pas, je m’excuse. D’autres informations semblent avoir réussi à faire ombre à cette nouvelle si exceptionnelle.” Un léger sourire s’offre avec l’excuse. Une nouvelle génération de Rhyou naissait enfin et le premier enfant Rhyou serait célébré avec le faste qu’il mérite. Les raviolis se glissent entre ses dents, faisant honneur au chef du restaurant et il ne peut que baisser la tête, quand celle-ci l’excuse si facilement. Il avait toujours tendance à légèrement craindre les femmes Rhyou en dehors des affaires, mais Sae Ra était toujours l’exception. “Merci beaucoup, bien que cela soit assez embarrassant." La bouteille serait donc à lui le temps de cette soirée, et il ne serait pas certain de la finir s’il voulait garder un semblant de dignité. Il espéra que cette histoire ne sera plus qu’un vague souvenir pour la femme, séquelle de l’appartenance à une famille à la rancune tenace, prête à toujours ressortir de ses archives de vieilles histoires.

La bouteille est emmenée et le verre servi à sa seule personne, il la lève vers elle. “Il ne me semble pas avoir eu l’honneur de te féliciter en face à face. Mes félicitations à toi et à Han Jae, ton héritier ou héritière Rhyou sera sans le moindre doute gâtée. J’espère que le bouquet t’aura plus." Sang aurait pu parler simplement d’héritier Rhyou, mais la présence de l’aînée faisait que ses mots devaient être utilisés avec attention. Tout pouvait lui revenir en pleine figure dans le futur, à un moment où il s’y attendrait le moins. “Combien de temps s’est-il passé depuis l’annonce… Quatre mois, cinq mois ?" Le temps passait plus vite qu’il ne le réalisait, et en se remémorant de son arrivée dans le restaurant, il pouvait se rappeler alors de la robe fluide et ne laissant rien apparaître. “Est-ce que tu me taperais sur les doigts si je te demande si tu comptes déléguer le travail à un moment donné ?" L’homme d’affaire ne l’imaginait pas continuer jusqu’au neuvième mois, même si elle semblait avoir le mental pour. “Je me demande même s’il est nécessaire de rentrer dans les détails aujourd’hui. Le téléphone marche toujours autant à merveille."

(c) SIAL ; icon prima luce

Contenu sponsorisé
seoul sees everything
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Sauter vers: